Je n’ai pas trouvé le temps d’écrire ma chronique de fin mars… Du coup, celle-ci vaudra pour deux mois. Ces deux derniers mois, on peut dire que l’habitude lecture s’est bien installée et je poursuis mon petit défi « pépère ».Cela fait quatre mois que j’ai commencé mon défi lecture. Le but était de renouer avec les livres, que j’adore, mais que j’avais délaissé sous prétexte que « je n’avais pas le temps » et que « j’étais fatiguée ». Bon à ce sujet, on me pardonnera d’avoir eu un bébé l’année passée. Mais quand même, ça faisait longtemps que je n’avais pas lu autant que maintenant, et pourtant, si l’on compare à de gros dévoreurs de livres, mon défi ressemble à une cacahuète. Qu’importe !

Au mois d’avril, j’ai même commencé deux livres ! Je dis « commencé » car je ne les ai pas terminés les deux dans le même mois. Au mois de mars, j’ai entièrement lu Christine, de Stephen King, et je dois vous dire que j’étais hyper fière de moi :). Le bouquin a 410 pages, et chaque jour où je ne lisais pas (ça m’arrive quand même), je me rattrapais lorsque je saisissais à nouveau mon livre afin de ne pas prendre trop de retard et de finir le livre avant la fin du mois. Quand je l’ai terminé, j’ai ressenti une grande fierté qui s’ajoutait au sentiment que je ressens toujours lorsque je termine un livre: celui de l’accomplissement.

M’être imposée ce défi, ça peut paraître inintéressant à premier abord: pourquoi s’imposer quelque chose ? Je vous partage mon petit quotidien lié à ce défi, mais est-ce que ça intéresse vraiment quelqu’un ? Depuis que j’ai commencé mon défi, je suis plusieurs bookstagrameurs/euses et quand je vois le nombre de bouquins qu’ils avalent en un mois, je me sens ridicule. Mais non. M’être imposée ce défi, franchement, j’en suis hyper fière et chaque jour je m’en réjouis. Se fixer un objectif, comme une bonne résolution et non seulement s’y tenir mais y prendre un plaisir fou. On ne peut pas demander mieux ! Je me délecte de chaque livre choisi, je me questionne sur le prochain livre que je vais lire, tout en sachant que je dois bien en choisir un même si plusieurs m’attendent depuis très longtemps, ou moins longtemps. Je me réjouis de les finir, pour pouvoir en commencer d’autres…

La question de la limite de temps, un livre par mois, me donne un rythme. J’aurais pu me fixer l’objectif de lire 12 livres cette année. Mais il y a de fortes chances qu’en ayant fait ça, mon défit ait été plus dur à tenir. Et qu’au fil des mois, voyant grandir chaque jour l’impossibilité d’accomplir cette tâche sans devoir m’isoler en hermite afin d’honorer mon contrat avec moi même, je sois obligée de revoir mon défi à la baisse, ou d’abandonner. Mais en me fixant un livre par mois, je m’assure une régularité qui me permet de poursuivre mon défi.

Un livre par mois, ça me donne un rythme et chaque livre terminé m’encourage à continuer. De plus, j’ai même reçu mon premier livre dans le cadre de mon défi lecture ! Il s’agit de Balkis, de l’auteure Chloé Falcy, que j’ai rencontrée lors d’une formation au journalisme donnée par le média en ligne pour lequel j’étais à l’époque rédactrice en chef. Je lui ai écris pour la féliciter de la sortie de son livre (je trouve ça vraiment génial car moi-même je rêve un jour de publier un livre) et elle m’a proposé de me l’envoyer. Alors je l’ai intégré à mon défi lecture.

Une publication partagée par Joëlle Misson-Tille (@joelle_misson) le //www.instagram.com/embed.js

Même si je trouve ça super qu’on m’envoie des livres (oui parce que j’en ai reçu un deuxième, dans le but de publier une critique dans une des journaux pour lesquels je bosse) ça me fait un peu peur parce que je poursuis ce défi vraiment dans une perspective de  plaisir. Donc il faut vraiment que les bouquins m’inspirent et me plaisent. Si je ne peux pas les choisir, il y a moins de chances que ce soit le cas. Mais jusqu’à maintenant je trouve cela valorisant, et franchement je ne dis jamais non à des livres gratuits !

N’hésitez pas à laisser des commentaires, et à suivre mon défi (et d’autres trucs…) sur mon compte instagram.A bientôt !

Joëlle

Publicités