Alors que j’ai commencé le bouquin du mois de mars, il est temps de revenir sur le déroulement de mon défi lecture au mois de février

J’avais entrepris pour le mois de février de lire « Une brève histoire du temps » de Stephen Hawking. A ceux pour qui ce nom évoque seulement le – magnifique – film « Une merveilleuse histoire du temps » de James Marsh avec les, non moins magnifiques, Eddie Redmayne et Felicity Jones, sachez que « Une brève histoire du temps » est un livre scientifique, et que même s’il a l’ambition, selon son auteur, de vulgariser la thématique, cela n’en reste pas moins complexe à comprendre pour la novice que je suis. Le sujet est passionnant, et quand il m’arrive de comprendre un paragraphe, une page ou un chapitre, c’est absolument enthousiasmant ! Mais je n’ai jamais été très forte en physique – bien que je garde un bon souvenir de ce cours durant mes années de gymnase puisque mon prof était un cas UNIQUE au monde, (svp si quelqu’un ici a aussi eu Beck, avec moi ou non, j’espère que vous me comprenez…).

Un échec ? Non, une découverte et des apprentissages !
Résultat: non, je n’ai pas fini « Une brève histoire du temps » au mois de février. Mais puisque l’importance de ce défi est bien de lire un livre par mois en 2018, le choix du livre importe moins que le fait de satisfaire cet objectif. Et alors que je passais au magasin pour faire mes courses, et que j’ai de la peine à ne pas passer par le rayon librairie, un livre a tout de suite attiré mon attention: « Les gens heureux lisent et boivent du café » de Agnès Martin Lugand. Je l’ai dévoré en une semaine environ. Alors oui c’est un tout petit livre (187 pages), mais mon défi était atteint, j’ai lu un livre au mois de février (sans compter la poursuite des aventures de mon cher Sherlock Holmes.

Remise en question
Le mois de février m’a remise en question. Quand je voyais la difficulté que j’avais à prendre « Une brève histoire du temps », je me suis demandée si la facilité avec laquelle j’avais lu au mois de janvier n’était pas liée à « l’euphorie » du début. Mais quand j’ai vu la facilité avec laquelle j’ai dévoré « Les gens heureux lisent et boivent du café », j’en ai conclu que non. Et j’ai compris que si je n’arrivais lire « Une brève histoire du temps », c’était seulement à cause de son sujet qui ne se prête pas à tous les moments (c’est plus de l’étude que de la détente !) et qui n’est pas facile à lire. En plus, il arrive assez souvent que je lise quelques pages entre deux moments agités, voire même durant un moment agité (les enfants qui jouent au salon, la tv allumée, etc.) Impossible de requérir assez de concentration pour un livre comme ça, avec une ambiance pareille. Et même lors d’une lecture en soirée, il me fallait plus de temps pour rentrer dans le bouquin, me rappeler de ce qui avait déjà été dit, de quoi on parlait, et pour conceptualiser ce que je lisais, que le temps que j’avais pour lire. C’était décourageant, même si, comme dit plus haut, la thématique était passionnante. Cela n’engage que moi bien sûr, pour les férus de physique le bouquin se lit peut-être comme on change de chemise ! 🙂

Du coup, il est devenu évident (ça l’etait déjà en fait, mais ça s’est traduit concrètement) que je lisais pour le plaisir de lire, et non pour me forcer à avaler des pages sans enthousiasme. Cela va me permettre de choisir de façon plus adéquate mes prochains livres, et de mettre de coté certains livres que j’envisageais de lire. Le livre du mois de mars c’est Christine, de Stephen King. Et il est absolument génial ! J’ai prévu, une fois le livre fini, de regarder le film culte éponyme de John Carpenter, que je n’ai toujours pas vu ! (honte à moi pas les tomates svp !)

Vous pouvez continuez à me suivre sur Instagram pour avoir des petits aperçus de mes lectures au quotidien.

A bientôt !

Joëlle

PS: J’ai consacré une autre page à mon activité de photographe, bien que je continue de mettre quelques contenus sur mon compte principal. Si vous voulez suivre mes activités, c’est par là: @blackrainbowphotography

Et si vous voulez relire le post du mois de janvier

Publicités