Chez certaines familles, la lecture est presque « dans les gènes ». Le salon est rempli d’étagères sur lesquels romans, encyclopédies et livres imagés trônent côte à côte. Ces parents comptent souvent bien transmettre à leur tour le virus à leurs enfants. Et ils ont bien raison ! Car la lecture présente une multitude de bienfaits pour les petites mains, les petits yeux et les petites oreilles.

Une histoire n’engage pas uniquement le processus d’apprentissage de la lecture. Bien au contraire, puisque nous regardons et lisons des livres aux enfants bien avant qu’ils ne sachent eux-mêmes déchiffrer les mots.

Une aide au langage

Bien sûr, la lecture aidera l’enfant dans tout ce qui concerne la communication écrite et orale. Elle lui apprend à écouter, ce qui est « un préalable à tout apprentissage », selon Francine Ferland, auteure de Raconte-moi une histoire. Elle facilite également l’acquisition et le développement du langage : parce que votre enfant vous écoute prononcer les mots et que vous pouvez lui expliquer ceux qu’il ne connaît pas. Lui lire des histoires – notamment en suivant le texte avec le doigt – prépare également à reconnaître les mots et favorise donc l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Des moments de douceur et de rire

Mais lire un livre c’est bien plus que cela! Se blottir l’un contre l’autre dans le lit ou sur le canapé autour d’une histoire, c’est un vrai moment de plaisir pour chacun, où l’enfant se sent important, aimé et en sécurité.

La lecture peut également devenir un jeu : les histoires ludiques et interactives où l’on peut tirer, pousser, soulever, tourner, stimulent la curiosité. Parler de l’histoire avec votre enfant booste son imagination et sa créativité. Interpréter les histoires en n’oubliant pas d’insister sur les tons de la voix et les expressions du visage aide votre petit à se familiariser avec les émotions.

Et n’oublions pas que beaucoup d’histoires aider à passer le cap de périodes de vie importantes : aller sur le pot, s’habiller tout seul, commencer l’école. Autant d’exemples où les livres ne manquent pas et dans lesquels l’enfant pourra s’identifier pour cheminer vers l’autonomie ou surmonter une difficulté.

Joëlle Misson

Publié dans Family nov.2017-janv.2018

Publicités