POSTES – Et ça continue ! Après Poliez-le-Grand, les fermetures des offices postaux de Penthaz et Froideville, annoncés depuis longtemps, devraient se concrétiser ces prochains mois.

Les postes villageoises ferment décidemment les unes après les autres. Presque aussi vite que se vendent les petits pains des boulangeries dans elles prennent bien souvent place en tant qu’ « agence postale ». Après les annonces de fermetures qui se poursuivent un peu partout depuis l’été, dans le Gros-de-Vaud aussi les offices postaux se réduisent comme peau de chagrin.

Penthaz en novembre…

Et après Poliez-le-Grand début septembre, c’est Penthaz et Froideville qui perdront très prochainement leurs postes. Bien qu’annoncées depuis longtemps, ces fermetures deviendront effectives prochainement. Le premier bureau à fermer sera celui de Penthaz, début novembre normalement, selon le syndic Philippe Besson. L’agence postale qui le remplacera sera située dans le magasin Denner. « Nous nous sommes battus depuis 12 ans pour conserver la Poste, mais il faut se rendre à l’évidence, il y a la réalité des chiffres. De moins en moins de gens utilisent ce service, le courrier est en réduction… »

Comme beaucoup d’autres, il mentionne l’avantage des heures d’ouverture élargies. Et il assure que la Poste voisine de Penthalaz répondra aux besoins, notamment ceux des personnes âgées qui effectuent encore leurs paiements avec le carnet jaune : « Le bus intercommunal est gratuit et s’arrête devant l’office postal de Penthalaz.»

… Et Froideville en 2017

A Froideville, la fermeture devrait intervenir d’ici fin janvier 2017, informe le syndic Jean-François Thuillard. Même si de son côté, La Poste dément avoir déjà fixé une date. « Nous n’avons pas souhaité nous opposer à cette fermeture pour éviter de perdre de l’énergie pour rien», poursuit le syndic. Il est rare en effet qu’une procédure d’opposition fasse fléchir le géant jaune.

Comme à Penthaz, la Municipalité a estimé qu’une agence postale, dans un commerce, valait mieux qu’un service à domicile. Le lieu de la future agence reste cependant à définir mais se jouera entre les deux épiceries du village : L’Epicurium et Mille Feuilles. « Nous sommes encore en phase d’évaluation des partenaires, en concertation avec les autorités communales», indique Isabelle Mouron, responsable communication de La Poste pour la Suisse romande.

La Municipalité n’a toutefois pas voulu choisir entre les deux épiceries. « Nous ne souhaitons pas nous mettre la moitié du village à dos, C’est La Poste qui décidera », conclut Jean-François Thuillard.

 

Joëlle Misson

Lausanne Cités du 5 octobre 2016

Photo: La poste de Froideville fermera apparemment en janvier 2017. ©Joëlle Misson

Enregistrer

Publicités