PENTHAZ – Une habitante de Penthaz a fait parvenir à la Municipalité une pétition pour l’organisation d’un accueil parascolaire.

 

La pétitionnnaire, Natacha Bogorad-Quirova, a envoyé à la Municipalité une pétition munie de 450 signatures pour demander aux autorités d’organiser un accueil parascolaire dans le village pour la rentrée 2016-2017. Le document stipule que « la commune de Penthaz abrite le troisième collège le plus important de l’établissement primaire de Cossonay-Penthalaz ». Avec six classes de 1P à 6P, le Collège de la Léchire accueille environ 200 élèves. L’augmentation de la population de Penthaz ces cinq dernières années et la construction de quartiers à dominante familiale font aussi partie de l’argumentaire.

 

« Oui il y a une forte demande pour un accueil parascolaire à Penthaz et le nombre de signatures à la pétition le prouve », confirme Albert Emery, municipal en charge des écoles. «Cela fait quelques temps que nous en parlons et cette pétition permet d’avancer dans ce sens.»

 

Un projet intercommunal ?

La Municipalité va donc entrer en matière. Dans sa réponse, elle détaille toutefois qu’un projet d’accueil « ne peut se réaliser que dans l’intercommunalité», et en collaboration avec le réseau de l’AJERCO (Accueil de jour des enfants de la région de Cossonay). Compte tenu des lenteurs du système suisse, il sera impensable de répondre à l’attente des pétitionnaires de fournir un accueil parascolaire à la rentrée 2016. Actuellement, l’offre parascolaire de Penthaz se limite à la cantine, où les enfants sont pris en charge durant toute la pause de midi.

 

Néanmoins, Albert Emery voudrait pouvoir proposer une structure provisoire, en attendant les discussions avec les communes voisines. «Mais c’est mon idée personnelle. A long terme, il est plus avantageux financièrement de s’arranger en intercommunal». « Mais il faudrait être sûr que nous répondons à une demande », poursuit-il. Les 450 signatures tendent à le prouver mais le municipal prend l’exemple de l’UAPE de Penthalaz construite également suite à une pétition signée par une centaine de personnes. «Aujourd’hui, la structure ne rencontre pas grand succès.»

 

Accueil planifié par l’AJERCO

Actuellement, le manque de locaux adaptés est aussi un problème pour la commune de Penthaz. Mais pétition ou non, l’accueil parascolaire à Penthaz et dans les communes de la région « Venoge » (Penthalaz, Penthaz, Daillens, Lussery-Villars, Mex, Vufflens-la-Ville) est prévu par le plan de développement de l’AJERO. Ainsi, 84 places en UAPE sont attribuées aux communes « Venoge» suite à une étude. « Mais les écoles détermineront où les placer, nous ne voulons pas faire de l’ingérence», remarque Ingrid Rossel, présidente du comité de direction de l’AJERCO. La réorganisation des regroupements scolaires prévus dans le secteur déterminera les emplacements futurs des UAPE.

 

Publié dans le Lausanne Cités, le 6 avril 2016, par Joëlle Misson

Photo : Le collège de la Léchire à Penthaz accueille environ 200 élèves. Photo : © Joëlle Misson

Publicités