ECHALLENS – Le 28 février, les citoyens d’Echallens éliront pour la première fois leur conseil communal sur la base du système proportionnel. Au moment du dépôt des listes, l’Entente communale rafle la mise.

Les partis avaient jusqu’à lundi midi pour déposer leurs listes de candidats aux élections communales. Dans un bourg qui ne raffole pas des couleurs politiques, c’est sans surprise que l’Entente communale a raflé la mise : lundi, elle a présenté une liste sur laquelle figurent 57 noms, en majorité d’anciens membres du conseil, mais aussi vingt nouveaux visages.

Le parti indépendant est « totalement confiant », indique son président Pascal Udry. «Nous l’avions pressenti, pour une commune comme Echallens, l’Entente permet aux personnes qui s’engagent de ne pas être étiquetées de droite ou de gauche. Nous avons une ligne acceptable pour un grand nombre.»

 

Le PLR se retire

La surprise émane du PLR qui ne présentera finalement pas de liste. « Nous avons fait plusieurs démarches mais n’avons pas réussi à rassembler le nombre de personnes que nous nous étions fixé », indique Alexandre Berthoud, député PLR pour le Gros-de-Vaud. Il ajoute que beaucoup de citoyens proches de la ligne du parti ont décidé de rejoindre l’Entente, « car il n’y a pas de culture d’affichage de parti à Echallens. »

C’est pour la même raison que l’UDC a quelque peu peiné à remplir sa liste, qui présente au total 6 candidats au Conseil communal. « C’est difficile de convaincre les gens, regrette Stefano Bottali, président du parti. Beaucoup votent UDC mais ne veulent pas s’afficher en s’impliquant sous sa bannière.»

De même qu’Alexandre Berthoud, il affirme que c’est sa neutralité politique qui fait le succès de l’Entente communale. «  A Echallens, nous sommes là pour défendre les intérêts des citoyens et le bien de la commune. Mais ce sera toujours le cas, même sur une liste UDC.» Il reste positif : si peu de gens rejoignent publiquement son parti, il est certain de récolter des voix.

 

La gauche satisfaite

Enfin, la liste Verts, socialistes et indépendants de gauche présente 16 noms, ce qui est au-delà des espérances de Sébastien Lehmann, chef de file du parti socialiste du Gros-de-Vaud. Il pronostique des résultats entre 15 et 20% du conseil pour son camp.

Au final, un parti neutre, un parti de gauche et un de droite entrent en lice. Mais tous l’ont bien fait remarquer, à Echallens, c’est l’engagement pour la commune et pour ses habitants qui importe. Pas les couleurs d’un parti.

 

Candidats à la Municipalité

A noter que tous les partis présentent des membres à la Municipalité d’Echallens. L’Entente communale en lance quatre; Michel Arm, Corinne Sauty et les sortants Jean-Paul Nicoulin, syndic, et Christian Monney, municipal. Les Verts et Socialistes présentent Sébastien Lehmann (PS) et Anne-Laure Botteron(Verts). Un membre de l’UDC est également présenté en la personne de Jacques Gottofrey.

 

Publié dans Lausanne Cités, le 13 janvier 2016, par Joëlle Misson
 Photo : Fin février, de nouveaux occupants investiront le Château d’Echallens. Photo : © Joëlle Misson
Publicités