TRANSPORTS PUBLICS La commune de Morrens attend depuis longtemps qu’une ligne de TL desserve son périmètre qui donne du fil à retordre aux services concernés. Aujourd’hui, il semble que des solutions soient envisagées pour fin 2017. 

«Cela fait plus d’une dizaine d’années que nous faisons partie du plan directeur du nord lausannois et que nous revendiquons une amélioration de nos transports publics » A savoir : que Morrens bénéficie d’une ligne régulière en journée, en soirée et durant le week-end. Jean-Daniel Chamot, syndic de Morrens, qualifie en effet l’offre actuelle d’insuffisante. La commune est actuellement desservie par car postal et les horaires – neuf trajets en moyenne par jour, pas de passage en soirée et le week-end – sont jugés insatisfaisants.

La commune membre de Lausanne Région vient d’ailleurs de refuser de participer au financement du futur centre multisports de Malley tant que sa desserte en transports publics ne sera pas améliorée. Julien Niquille, responsable de projet au service de la mobilité du canton de Vaud, indique que ces changements pourraient voir le jour d’ici l’hiver 2017. Les modifications du réseau au niveau régional ne peuvent en effet se faire que tous les deux ans et la première échéance de cet hiver était trop rapide.

 

Des difficultés

Mais ce changement n’est pas exempt de difficultés. Le premier obstacle, c’est la grande boucle qu’il faut effectuer pour accéder à Morrens et qui isole la commune de ses voisines. Le détour de la ligne 60 – qui dessert Bretigny-sur-Morrens, Froideville et Cugy – est à titre d’exemple déjà relativement écartée car trop compliquée.

Deuxième complexité: traverser Morrens implique le passage du « goulet » très étroit en milieu de village, rendant difficile le passage de gros véhicules tels que des bus. Julien Niquille indique que la pose de feux de signalisation a été évoquée pour pallier ce problème. Ce sont en tout cas les premiers échos de l’étude de faisabilité technique d’une ligne de bus traversant Morrens, en cours au sein de l’administration des TL. Des résultats plus approfondis apparaîtront certainement dès 2016, la priorité actuelle étant le changement d’horaire de cette fin d’année.

 

Une solution envisagée

La solution la plus probable proposée pour desservir Morrens consisterait donc dans le prolongement de la ligne 54 de Cheseaux jusqu’à Cugy, via Morrens. Et éventuellement jusqu’à Grand-Mont. Cette solution implique cependant de discuter avec Car Postal qui exploite actuellement ce tronçon. « L’arrangement doit assurer aux conducteurs des cars postaux le maintien de leurs emplois », note Julien Niquille.

Et puis la décision ne dépend pas uniquement des TL. La Direction générale de la mobilité et des routes ainsi que de l’Office fédéral des transports ont aussi leur mot à dire. « Il reste relativement beaucoup de travail, mais Morrens semble favorable aux solutions évoquées jusqu’à maintenant», évoque Julien Niquille.


Publié dans Lausanne Cités, le 25 novembre 2015, par Joëlle Misson
Photo: La complexité: gérer le passage du "goulet". Photo: ©Joëlle Misson

 

 

Publicités