Le Château de Chillon est le seul monument du canton de Vaud que Migros a retenu pour pour son nouveau jeu Suisse Mania. Pas vraiment un hasard! Entretien avec Aurélie Pillet, médiatrice culturelle du Château.

_MG_0062
Aurélie Pillet, médiatrice culturelle du Château de Chillon et muséographe, avec Elvire Küenzi, responsable des relations presse du Château, lors d’un voyage en montgolfière organisé par Migros, dans le cadre de son jeu Suisse Mania. Photo: Joëlle Misson
PUBLIE DANS LE LAUSANNE CITES, SEPTEMBRE 2015, PAR JOELLE MISSON

Le Château de Chillon est le seul monument du jeu Suisse Mania retenu pour le canton de Vaud. Est-ce une reconnaissance ?
Aurélie Pillet:
Si le but est de promouvoir les grands monuments de Suisse, alors le château de Chillon a toute sa place dans le jeu de la Migros, puisqu’il s’agit de l’un des sites les plus visités du pays (375’000 visiteurs en 2014). Il reste surtout une attraction majeure pour les écoles.

Quelle est son importance pour la Suisse?
Le Château fait partie de l’identité nationale car il représente bien son histoire, sa culture. C’est un lieu qui a toujours été habité ou utilisé. Les Vaudois, dès leur indépendance, après avoir hésité à le détruire, l’ont utilisé comme arsenal et comme prison d’état. Petite anecdote; lors des premières visites touristiques du château, vers le milieu du 19ème siècle, des prisonniers y séjournaient encore. Il a cessé d’être utilisé comme prison à la fin du 19ème.

Qu’est-ce qu’il a d’unique?
Tout d’abord, son architecture et son emplacement, sur un rocher, au bord de l’eau. Il a quelque chose d’authentique car il n’est pas utilisé pour abriter par exemple un musée; l’attraction principale reste le château lui-même et son histoire, il s’agit d’un site culturel. C’est un lieu qui nourrit l’imaginaire.

Publicités