VOYAGE Kevin et Lucas viennent de rentrer chez eux, à Vufflens-la-Ville et Penthalaz, après six mois d’un voyage en vélo qui les a conduit de la Suisse à la Malaisie. Ils en reviennent métamorphosés.

« Je ne savais pas qu’il y avait un Starbucks à la gare », s’étonne Lucas en arrivant sur notre lieu de rendez-vous. « On a loupé des choses durant notre absence! » L’absence de Kevin et Lucas, tous deux la vingtaine, a duré six mois. Six mois durant lesquels ces habitants de Vufflens-la-Ville et Penthalaz ont arpenté à vélo l’Europe de l’est et l’Asie. Ils ont atterri le 30 janvier à Genève.

« On voulait réaliser un voyage différent », témoignent-ils. Il se trouve que cette excursion s’est en plus révélée très transformatrice. Ce qui les a le plus marqué? « L’hospitalité et la gentillesse des gens partout où on allait ». Ils reviennent la tête plein de souvenirs, des préjugés en moins et des prises de conscience en plus.

Une belle leçon de vie
« Après ça, j’ai envie de redonner ici ce que j’ai reçu là-bas: être plus ouvert, moins individualiste », déclare Lucas. Si les habitudes reviennent vite, Lucas avoue qu’après avoir vécu avec presque rien, «on réalise la profusion d’objets que nous avons ici et que l’on se prend beaucoup trop la tête avec.» Une douche chaude ou un matelas deviennent alors source de vraie joie. «Quelquefois, j’ouvre le frigo et ne sais même pas quoi prendre. Il y a trop !»

Les deux amis sont passés par l’Italie avant de traverser l’Europe de l’est, jusqu’en Iran. Ils ont ensuite pris l’avion de Dubaï à Hanoï au Vietnam. Puis: le Laos, la Thaïlande, et enfin la Malaisie. Tous deux sportifs, Kevin avait déjà roulé à vélo durant deux semaines à travers la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche. C’était la première expérience du type pour Lucas, qui pratique les sports de montagne, comme l’escalade.

Frayeur en Turquie
A l’origine de ce projet, Kevin cherchait que faire entre septembre 2014 et mars 2015, date à laquelle il partira à l’armée. En recherche d’aventure, il a donc lancé l’idée et Lucas l’a suivi, prenant une deuxième année sabbatique. Ce qui n’était pas pour enchanter ses parents, craintifs pour la suite de ses études.

Mais rien pour décourager les compères, qui par ailleurs reprendront des études cette année. Tous deux n’ont aucun regret. Les côtés positifs ont surpassés tous les inconvénients et les frayeurs au rendez-vous. Une fois, en Turquie, « deux hommes sont arrivés dans le désert et nous ont demandés nos papiers. Puis l’un d’eux s’est retourné, a sorti son arme et a tiré en l’air. Nous étions complètement assourdis par le bruit et abasourdis par ce qui venait de se dérouler devant nous… »

Un blog pour prendre du recul
Durant leur voyage, Lucas et Kevin ont alimenté un blog, eurasiebike.com, afin de raconter leur périple. «Cela nous a permis de dédramatiser les situations, mais nous voulions surtout montrer toutes les merveilles d’un tel voyage.» Le 14 février, ils ont également organisé une soirée de retour, avec projections de photos et de vidéos « censurées » ainsi qu’un sketch sur les aléas d’un tel parcours à deux. Plus de cent personnes se sont rendues à la grande salle de Vufflens-la-Ville à cette occasion.
Un blog à visiter: eurasiebike.com

 

Joëlle Misson

Publié dans le Lausanne Cités du 14-15 février 2015

Publicités